7.4.06

Musiques de bistrot


Hier soir, une fois n'est pas coutume, j'étais à l'opéra. Aujourd'hui je n'arrive à penser à rien qu'à la musique, sans toutefois vouloir en écouter, pour rester dans celle d'hier, comme quand on ne prend pas de café pour garder le goût d'un merveilleux dessert. J'ai juste envie de penser musique et envie de réfléchir à celle qui passera dans mon bistrot.
Et la bonne musique de bistrot, hmm, c'est quoi? Déjà, un volume audible sans forcer à hausser la voix. Et ensuite tout dépend des heures.
La musique du soir n'est pas la même que celle de la journée. Et pendant le coup de feu de midi, les gens viennent pour manger, discuter, pas pour de la musique. Donc pas de zique. Hors repas, dans la journée, les gens se posent pour changer d'air et s'imprégner de l'atmosphère générale. Regarder les gens et se laisser regarder, bouquiner, ou juste se chauffer les mains à une tasse de café. Décompresser avec une mousse. Dérouler paisible en se laissant un peu porter par l'ambiance. À ces heures-là, la musique importe.
Ce qu'il ne faut pas: le branchouille qui se la pète.
À éviter aussi: le super ringard déprimant.
Entre ces deux écueils, le choix de la musique, je le vois un peu comme celui des plats du jour: suivant le coeur et l'humeur du moment. Au nez.
J'imagine une journée un peu comme aujourd'hui, un vendredi avec un réveil comateux de fin de semaine, suivi d'une après-midi d'anticipation joyeuse de long weekend de fête:

- alors, le matin: un peu de Nina Simone Anthology (RCA-BMG Heritage, pour 'Trouble In Mind', 'I loves you Porgy', 'Don't let me be misundertood'); quelques Gymnopédies de Satie le malicieux pour émoustiller les neurones; le sublime CD France Musique 'l'art du oud de Munir Bashir', le grand musicien irakien: beauté et rigueur; et allez; 'Space Oddity' de Bowie pour motiver le monde et me donner des ailes en cuisine, et puis zou on lance le service de midi.

- et puis l'après-midi: pour le début, vers 15H00, 15H30, le bistrot un peu vide avec juste quelques méditatifs: la BO de Paris-Texas; ensuite, la chanteuse libanaise Fairouz pour commencer à réchauffer les corps et les coeurs en buvant des thés à la menthe et en mangeant des mouhalabiât; puis l'ensemble Al Kindi des derviches tourneurs de Damas pour atteindre l'ivresse de l'âme avant même l'apéritif (fabuleux double disque Harmonia Mundi pour tournoyer, tournoyer, tournoyer...); de la musique manouche, par exemple la compilation Harmonia Mundi 'Gipsy Queens Flammes du Coeur' des plus grands voix de chanteuses manouches; un peu de Gainsbarre pour l'attaquer, cet apéro; un peu de Cake pour entamer la descente vers le soir; puis le CD électro-jazz 'Verve Remixed 3', surtout pour 'The Gentle Rain': la voix d'Astrud Gilberto, ahlala, remixée par RJD2. Vous pouvez en entrendre un petit bout en cherchant sur ce site.
Après c'est le soir. Je rentre à la maison et je laisse des musiciens live jouer ou un DJ se mettre aux platines.

Ca vous botte? Des idées?

11 Comments:

Blogger Gracianne said...

Je crois que je vais bien aimer paresser a un coin de table pendant des heures. Tres world dans l'ensemble, je rajouterais un peu plus de rock et de blues. Mais c'est ton bistrot!

lundi, 10 avril, 2006  
Blogger Christine said...

Je n'ai imaginé qu'un jour, sans doute un jour world. Le lendemain, il y aura du rock et du blues: du John Lee Hooker pour le blues ça te va? Et dis moi un peu ce que tu aimes comme rock (et blues d'ailleurs).

lundi, 10 avril, 2006  
Blogger Gracianne said...

D'accord pour John Lee Hooker, il est aussi sur ma liste, avec Muddy Waters, Billie Holiday. La BO du film de Wim Wenders, The Soul of a Man, excellente.
Un peu de rock irlandais en fin de matinee, Christie Moore, The Pogues, Sinead O'Connor (son dernier disque, reggae, est superbe).
Un peu de rock pour reveiller la salle vers 18:00 Lou Reed, Springsteen, Cocteau Twins, New Order, Pixies.
Un peu de Brassens, Bashung, Raphael, Gainsbourg, parce qu'il y a des francais qui le valent bien!
J'en oublie plein, bien sur.

lundi, 10 avril, 2006  
Anonymous Marc said...

Ouaiiis, d'la musique, chouette !

Voici quelques notes qui me viennent : Grandaddy pour faire rêver les samovars, Maxïmo Park pour faire jouer les coudes, Vive la fête pour faire rosir et rebondir les joues. Et Vitalic pour faire tourner les tables.

La bise.

lundi, 10 avril, 2006  
Blogger Christine said...

Merci Gracianne et Marc, j'ai fait plein de découvertes grâce à vous.
Gracianne: j'ai écouté quelques chansons du dernier disque de Sinéad O'Connor, étrange au départ, mais assez beau et prenant à mesure qu'on l'écoute. Je vais explorer progressivement tes autres pistes. Sinon je vais exploser ma carte bancaire sur i-Tunes en un rien de temps. Ne t'en fais pas, tes Français je les connais et je les aime bien aussi, comme encore plein d'autres.
Marc, merci ktir pour les liens! Euh, pour le kitschpop de Vive la Fête, on va dire que je suis, comment dire, poliment intéressée, peut-être une petite chanson par ci par là en temps de grande morosité de la clientèle, ou pour me motiver pour faire la vaisselle... (Mais où c'est que t'as été pêcher ça???!!!) En revanche, j'ai vraiment aimé ce que tu as mis en lien de Grandaddy, pêchu pêchu, et Vitalic c'est bien sympa aussi. Maxïmo Parc, je n'ai pas pu en entendre.

lundi, 10 avril, 2006  
Anonymous Marc said...

Ouaip, le dernier Grandaddy en date (et à jamais), d'où sortent les morceaux mis sur leur site, est plus électrisé que les précédents, dont la mélancolie te fait des tripes à la mode de Caen vite fait bien fait.
Allez, une ch'tite dernière pour la route, pisque j'suis pas rancunier : Martha Wainwright.

vendredi, 14 avril, 2006  
Blogger Christine said...

Ah Marc, tu es non seulement sans rancune mais plein de mansuétude avec ta magnifique recommandation. Je ne connaissais pas la belle Martha et je souscris totalement à la voix, le soon groove (je ne sais pas si le terme est techniquement juste, mais au feeling, oui), l'ambiance. Merci.

vendredi, 14 avril, 2006  
Anonymous Féfile said...

Du Björk, comme Jôga pour les fins d'après midi, ou Ocenia pour les méditatifs, du Galiano...
Ou même des choses moins courantes comme de bonnes OST (Original Sound Tracks) d'animes japonais (Cowboy bebop ou Noir par exemple...).
Du Tom Waits, Susheela Raman, San Severino. Radiohead aussi, les très vieux U2, Lou Reed (Toujours !) et les Stones (très vieux aussi, hein...) !

Enfin, je crois qu'à peu près tout peut passer dans un bon bistrot, selon les heures... Et tu as déjà l'air d'avoir pas mal d'idées :-)

vendredi, 21 avril, 2006  
Blogger Christine said...

Merci à toi Féfile, plein de bonnes idées!

mercredi, 03 mai, 2006  
Anonymous Féfile said...

L'OST de la série BECK (je crois que ça doit être dffusé qq part sur la TNT ou sur le câble. La série est très sympa, mais c'est surtout l'OST qui contient des titres bien réveillant, pour chauffer un peu l'ambiance avant un p'tit concert ^_^

vendredi, 01 septembre, 2006  
Anonymous Féfile said...

Pour se faire une idée :
http://www.beck-mcs.org/index.php?page=ost

vendredi, 01 septembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home